Home Photographie Photographie en drone – un changement de perspective

Photographie en drone – un changement de perspective

Drohnenaufnahme in Island: Eine Frau liegt auf einem pinkfarbenen Schwimmtier-Pelikan im Badeanzug zwischen Eisschollen im türkisfarbenen Wasser

Lesedauer: Ø 11 Min

Depuis quelques années, les drones sont de plus en plus utilisés dans le domaine de la photographie. Photos par drone ou prises de vue aériennes de bâtiments et d’installations industrielles ou prises de vue par drone dans le domaine des voyages, des activités de plein air et du sport, les possibilités d’utilisation de la photographie par drone sont multiples. L’utilisation de ces appareils volants sans pilote (UAV – unmanned aerial vehicle) est relativement simple. Il y a toutefois quelques points à prendre en compte.

Qu’est-ce qui rend la photographie en drone si particulière ?

Pour mon premier voyage en Islande, j’ai loué un drone sans avoir particulièrement volé auparavant. J’avais vu des images de drones et j’ai compris que ce serait un grand enrichissement visuel. Mais la première fois que j’ai vraiment pris conscience de la grande différence qu’apporte le changement de perspective, c’est lorsque je me suis retrouvé dans le lit d’une immense rivière grise. À part des graviers et un peu d’eau sale, je n’y voyais pas grand-chose. Mais les images satellites sur Google Maps m’ont encouragé à y faire voler le drone.

Drohnenaufnahme Flussbett in Island

Dès que j’ai pris quelques mètres d’altitude, j’ai compris que j’avais pris la bonne décision. La rivière scintillait dans les tons bleus les plus absurdes grâce à la lumière du soleil qui tombait en biais et aux sédiments qui se reflétaient. Au gris terne des graviers se sont rapidement ajoutées les taches de couleur des mousses et des herbes. Ce qui paraissait plutôt ennuyeux il y a quelques instants a soudain pris l’allure d’un tableau, des conditions idéales pour de magnifiques prises de vue par drone.

Découvrez dès maintenant nos offres du moment :

De quel drone ai-je besoin et pour quoi faire ?

Il existe différents types de drones, mais les plus courants sont de loin les multicoptères. Du jouet pesant le poids d’une tablette de chocolat à l’appareil professionnel lourd et volumineux à six ou même huit rotors, tout est possible !
Tous les drones ne sont pas équipés d’une caméra capable de prendre des photos et des vidéos. De nombreux appareils de jeu et de sport sont complètement inadaptés à la photographie en drone, car ils ne disposent souvent même pas d’une transmission d’image sur l’écran de la télécommande. Certains modèles ont une détection automatique des obstacles et une fonction ‘retour à la maison’.

Drohnenfotografie: Fluss- und Seenlandschaft in Island

La grande majorité des drones permettant de prendre des photos au format RAW sont soumis depuis 2020 à la nouvelle réglementation du contrôle aérien allemand. Pour pouvoir voler avec, il faut une licence correspondante. Personnellement, j’utilise un DJI Phantom 4 Pro V2 et un DJI Mavic Pro 2.

Le Phantom est un drone relativement grand. La valise avec tous les accessoires pèse 5 kg, le sac à dos me permet de porter le drone et en plus mon appareil photo reflex, a une capacité de 80 litres. C’est beaucoup de bagages pour une personne de ma taille. Malgré tout, je prends souvent mon “grand” avec moi, surtout en montagne ou en voyage. En termes de stabilité de vol, surtout lorsque les conditions ne sont pas optimales, elle est imbattable. Le “petit” est surtout utilisé pour les productions pour lesquelles un grand sac à dos n’est pas une option comme la via ferrata ou les randonnées à ski.

Les deux drones restent en dessous de 2 kg au décollage et peuvent donc être pilotés sans licence jusqu’en 2020.

Drohnenfotografie: Wellen an einem schwarzen Strand mit Eisschollen

 

À quoi dois-je faire attention lorsque je filme avec un drone ?

Avec un drone, on participe officiellement à l’aviation. Il faut donc s’assurer que l’on ne mette en danger ni soi-même, ni d’autres personnes ou animaux. La technique s’améliore sans cesse, les drones volent plus loin, plus haut et plus vite. C’est pourquoi il existe désormais des réglementations et des lois qui limitent l’utilisation de ces drones.

La bonne préparation pour la photographie en drone

L’idéal est d’avoir déjà fait des recherches approfondies sur l’endroit où l’on souhaite voler et sur les conditions locales. Pour cela, il existe quelques applications très utiles : pour l’Allemagne, Map2Fly affiche sur une carte les espaces aériens, les aéroports, les réserves naturelles, etc. Pour l’Autriche, j’utilise l’application “Drohnen Info” de l’ÖAMTC et pour la Suisse “TCS Drohnen”. L’app “UAV Forecast” montre très clairement si les conditions météorologiques actuelles sont suffisantes pour voler. Selon l’endroit où je prévois de voler, il est nécessaire d’obtenir les autorisations correspondantes.

Luftaufnahme per Drohne von Eisschollen in Island

Mais avant de passer à la prise de photos par drone proprement dit, il y a bien sûr les conditions physiques sur place : y a-t-il de grands arbres, ou des bâtiments, voire des lignes électriques à proximité ? Si le drone n’a pas été utilisé pendant un certain temps, il est recommandé de vérifier au préalable qu’il n’a pas été mis à jour. En outre, les drones sont généralement équipés de batteries lithium-polymère (LiPo). Celles-ci se déchargent au bout de quelques jours au maximum aux 3/4 de leur capacité afin de prolonger leur durée de vie. Une certaine préparation est donc indispensable pour la photographie par drone.

Météo et conditions de vol à vue pour des photos de drones réussies

Personne ne peut nier que la bonne lumière contribue de manière décisive à l’effet d’une photo. Mais pour la photographie par drone, la météo joue déjà un rôle essentiel : les conditions météorologiques sont-elles telles que l’on puisse décoller ? L’application “UAV Forecas” est déjà un bon indicateur. Mais le plus important, ce sont les conditions sur place.

Drohnenfotografie in Island mit bunten Schattenspielen

Les deux problèmes les plus évidents pour réussir les prises de vue par drone sont la pluie et le vent. La pluie ne perturbe pas seulement les capteurs et peut provoquer le crash du drone. Les gouttes de pluie qui s’accumulent sur l’optique provoquent de grandes taches floues sur l’image du drone. Mais la température joue également un rôle surtout en associant l’humidité du brouillard, de la pluie, etc.

Outils gratuits pour votre photo | myposter

Création de collage photos
Vérification de la qualité
Amélioration d’image automatique
Vérification de la qualité
Vérification de la qualité
Vérification de la qualité
Création de Polaroid

Non seulement les batteries ne tiennent pas aussi longtemps que d’habitude, mais dans le pire des cas, le drone gèle en très peu de temps et n’est donc plus pilotable. En Allemagne, la règle générale est de ne pas voler à plus de 100 mètres de hauteur, voire 120 mètres selon la nouvelle ordonnance. De plus, le contact visuel avec le drone doit toujours être maintenu. En règle générale, la photographie par drone est soumise aux VFR (Visual Flight Rules) ou, en français, « aux conditions de vol à vue », qui s’appliquent également au trafic aérien normal. Pour les vols de drones, cela implique une visibilité de 800 mètres, une visibilité au sol et l’absence de nuages.

Luftaufnahme per Drohne von Eisbergen in Island

 

Réserves naturelles et autres “zones interdites” pour la photographie par drone

Dans la plupart des pays, le survol des réserves naturelles et des parcs nationaux n’est possible qu’avec une autorisation exceptionnelle. À juste titre, si l’on considère à quel point les bruits sont déjà désagréables pour l’homme, nous pouvons comprendre ce qui se passe. Il existe d’innombrables images de drones montrant des animaux paniqués essayant de fuir le drone. Tout le monde peut s’imaginer ce qui se passerait si le drone entrait en collision avec une nuée d’oiseaux.

Le drone peut également devenir rapidement dangereux pour les avions et les hélicoptères, il suffit d’imaginer une chute de pierres de la taille d’un drone sur l’autoroute… C’est pourquoi l’espace aérien autour des aéroports, des aérodromes et des points de décollage des hélicoptères fait partie de l’espace aérien contrôlé et ne peut être utilisé qu’avec une autorisation de décollage.

Drohnenfotografie: Flussdelta und Seenlandschaft in Island

 

Les nouvelles réglementations pour la photographie en drone à partir de 2020

Avec l’aide des drones, tout le monde peut aujourd’hui réaliser des prises de vue qui n’étaient auparavant possibles qu’avec des hélicoptères. Les multicoptères sont stables dans les airs, te suivent sur commande et évitent les obstacles de manière autonome, voler n’a jamais été aussi simple. Presque trop simple, comme cela semble parfois être le cas. Tout aventurier qui aime prendre des photos possède un drone. Pour réaliser des prises de vue par drone uniques, il le traîne dans les endroits les plus beaux et les plus reculés, souvent sans se soucier de ce qui se passe autour de lui.

Avec les nouvelles réglementations qui seront contraignantes à partir de juillet 2020, cela va changer. Les examens que l’on peut et doit passer, pour obtenir les autorisations d’ascension correspondantes sont certainement une malédiction pour ceux qui pratiquent cette activité de manière professionnelle. Les licences, les autorisations et les examens coûtent finalement beaucoup de temps et d’argent. D’autre part, c’est une nécessité quand on voit avec quelle légèreté beaucoup passent outre les réglementations sans réfléchir aux conséquences.

Drohnenfoto eines hellblauen Flussbettes durch eine graue Landschaft

Désormais, les drones seront classés en trois catégories : open category, specific category et certified category, en fonction de leur poids, de leur lieu d’utilisation et du but de leur exploitation. Selon la catégorie, la charge administrative pour l’entreprise diffère sensiblement.

La plupart des drones librement disponibles dans le commerce relèvent de l’open category. Ils sont en conséquence encore subdivisés en 5 catégories C0 – C4. En bref : tout ce qui pèse plus de 250 g nécessite une licence avec examen. J’ai passé plus de 30 heures en l’air dans les conditions les plus défavorables d’Islande. Et maintenant, je dois montrer ici, sur un terrain de sport à l’est de Munich, que je maîtrise les procédures ? Et assimiler en plus 60 pages sur le droit aérien, la météorologie, la navigation et les opérations de vol ?

Drohnenfotografie: Flussdelta in Island und Eisschollen im See

La photographie en drone uniquement avec licence ?!

Je me suis alors souvenu de mes expériences en Islande, à l’époque où les règles et les interdictions y étaient encore rares. Au touriste qui, en mars, a dirigé son drone au-dessus d’une chute d’eau par des températures massivement négatives pour prendre une photo de drone. Comment le drone a immédiatement gelé dans la bruine et s’est posé en catastrophe à quelques centimètres de la falaise, sans pouvoir être piloté. Comment le touriste en question. s’est mis à courir sans prêter attention à l’environnement et sans se rendre compte qu’il se trouvait simplement sur une corniche de neige gelée et qu’au prochain pas, il aurait chuté des falaises de 30 mètres de haut dans la chute de Goðafoss. Au cours d’une opération laborieuse de deux heures, nous avons finalement récupéré le drone en l’attachant à une corde, tandis que d’autres drones, menacés du même sort, virevoltent au-dessus de nos têtes. Cela aurait pu coûter cher pour ses prises de vue par drone.

Drohnenaufnahme von einem Wasserfall in Island

Alors comment faire la différence ? Entre ceux qui agissent de manière responsable et ceux qui, sous l’effet de l’adrénaline (car oui, il ne fait aucun doute que l’on en libère en volant), se mettent en danger et mettent les autres en danger sans avoir les connaissances de base nécessaires ? Bien sûr, même avec un examen, il n’y a pas de garantie. Mais on peut au moins partir du principe que les connaissances sont en principe disponibles et que l’on peut espérer les mobiliser au moment décisif. En outre, l’idée que les bourdonnements et les vrombissements agaçants dans l’air diminuent au-dessus des réserves naturelles et des sites touristiques est également séduisante.

Photographie HDR et traitement d’image des photos de drones

Je ne fais que très rarement des photos HDR avec mon appareil photo reflex, mais avec les photos de drones, c’est une autre histoire. L’appareil photo qui est installé à un capteur nettement plus petit et une gamme de tons plus restreinte. C’est justement lorsque je photographie de la neige, de la glace ou de l’eau que le contraste est souvent trop élevé pour moi, et lors de prises de vue HDR, le contraste est moins fort. Comme le gimbal (une suspension spéciale) stabilise très bien l’appareil photo, il est possible de réaliser de merveilleuses prises de vue par drone au format HDR. Elles peuvent ensuite être assemblées par exemple dans Adobe Lightroom.

Drohnenfotografie: See in Island mit Inseln

On peut ainsi s’assurer que la personne sur la photo et l’arrière-plan sont correctement exposés. Je me souviens qu’autrefois, pour les photos HDR et panoramiques, il fallait définir des points dans l’image afin de positionner correctement la superposition. Aujourd’hui, l’intelligence artificielle des programmes s’en charge comme par magie.

Mettre en scène des images de drones de manière fascinante

Personnellement, je préfère imprimer les photos de drones sur du papier mat, par exemple sur le papier fait main de Hahnemühle. Les textures et les couleurs y sont particulièrement bien mises en valeur. Lorsque les images sont ensuite accrochées au mur, c’est presque comme si on regardait à travers une fenêtre. C’est précisément l’attrait particulier d’une impression de haute qualité !

L’effet est vraiment noble lorsque le papier d’artiste Hahnemühle est directement contrecollé sur l’Alu Dibond. Je fais réaliser des images correspondantes chez myposter pour mes expositions. L’élégante plaque d’aluminium rend en outre l’image de drone particulièrement stable. Il est également possible de commander des tirages Fineart Alu-Dibond encadrés soit dans une caisse américaine, soit dans une Artbox chic.

De nombreuses photos de drones conviennent aussi parfaitement comme photos panoramiques. Ainsi, la photo prise par un drone attirera l’attention dans le salon, au-dessus du canapé, par exemple.

Découvrez dès maintenant nos offres du moment :