Home Photographie & Traitement des images Comment réussir vos photos de nuit ? Matériel, réglages et light painting

Comment réussir vos photos de nuit ? Matériel, réglages et light painting

Comment réussir vos photos de nuit ? Matériel, réglages et light painting
Lesedauer: Ø 11 Min

La luminosité est un ingrédient indispensable pour réussir vos photos. Mais alors, comment faire quand il fait nuit ? Pas de panique, ne rangez pas vos appareils photos ! Si la photo de nuit peut sembler très difficile aux premiers abords, elle reste possible et surtout accessible pour toute personne équipée d’un bon appareil photo, de préférence un Reflex ou un Hybride, et d’une base théorique et pratique en photographie.

Pour vous aider à réussir vos photos de nuit, voici quelques conseils & astuces :

  1. Quel matériel choisir pour la photographie de nuit ?
  2. Conseils techniques pour réussir vos photos de nuit.
  3. Light painting et autres astuces pour des photos de nuit
Prérequis : Quelques notions de base en photographie ?
Vous êtes amateur ? Vous souhaitez progresser et capturer de belles photos de nuit ? Avant toute chose, faisons un point sur votre niveau en photographie. Photographier de nuit vous demandera une certaine maîtrise des techniques de base. Pour vous rafraichir la mémoire, voici un rappel des trois grands principes fondamentaux pour régler votre appareil photo Reflex ou Hybride  :
  • L’ouverture de diaphragme : le diaphragme est un mécanisme qui se trouve au sein de l’objectif. Il est constitué de plusieurs lamelles qui s’ouvrent et se ferment au moment du déclenchement. C’est ce système qui permet de laisser passer plus ou moins de lumière à travers l’objectif. Plus l’ouverture est grande plus la luminosité sera captée. Cette ouverture est limitée par l’ouverture maximale de l’objectif utilisé. Attention : l’ouverture est exprimée en nombre « f », pour l’agrandir vous devez diminuer ce nombre. Plus le chiffre est petit plus le diaphragme est ouvert (un diaphragme ouvert à f1/4 laisse passer plus de lumière qu’à f/6).
  •  La vitesse d’obturation / Le temps de pose : l’obturateur est un mécanisme composé de lamelles mécaniques qui s’ouvrent et se ferment verticalement comme un double-rideau. La vitesse d’obturation laisse passer la lumière plus ou moins rapidement du diaphragme vers le capteur. En baissant la vitesse, la quantité de lumière reçue sera plus grande. Elle est exprimée en secondes et en fraction de secondes. Attention : le réglage de la vitesse d’obturation est directement lié à l’ouverture du diaphragme et inversement. Il s’agit de trouver le juste équilibre pour réussir ses photos.
  •  La sensibilité ISO : ISO est l’unité de mesure de la sensibilité à la lumière. Son réglage permet de rendre le capteur plus ou moins sensible à la lumière. Plus la sensibilité ISO est élevée, plus l’appareil photo sera sensible à la lumière et inversement. Attention : une trop grosse augmentation de cette sensibilité engendre du « bruit », c’est-à-dire l’apparition d’un aspect granuleux, de problèmes de couleurs et un manque de finesse des détails. Pour réussi ses photos, de nuit comme de jour, il s’agit de trouver le juste équilibre entre ces trois paramètres photo de base.

 

Quel matériel pour la photographie de nuit ?

appareil photo de nuit

Outils gratuits pour votre photo | myposter

Création de collage photos
Vérification de la qualité
Amélioration d’image automatique
Vérification de la qualité
Vérification de la qualité
Vérification de la qualité
Création de Polaroid

Un appareil photo Reflex ou Hybride

Pour prendre des photos de nuit, vous devez vous équiper d’un appareil photo Reflex ou Hybride. L’idée est en effet d’utiliser un outil assez puissant et fin pour capturer les détails d’une scène dans des conditions de très faible luminosité, sans pour autant dénaturer les couleurs et l’ambiance nocturne. L’idée est bien de faire des photos de nuit sans flash !

Ces appareils ont l’avantage d’être à objectifs interchangeables, ce qui vous permettra d’utiliser un ou plusieurs objectifs à grande capacité d’ouverture, adaptés à la prise de vue nocturne.

Mais encore, plus votre appareil photo est récent plus vous pourrez augmenter la sensibilité ISO, les risques de bruit sont en effet de mieux en mieux maîtrisés. Quoiqu’il en soit, n’abuser pas de ce réglage au risque de dénaturer vos photos !

Profitez de super promos sur notre site !

Un objectif adapté

Pour réussir vos clichés de nuit, votre Reflex ou votre Hybride devra être doté d’un objectif très lumineux, c’est-à-dire permettant une grande ouverture de diaphragme afin de capturer un maximum de luminosité naturelle.

Certains objectifs fixes permettent d’utiliser une ouverture importante : la 50mm f/1.8, le 35 mm f/1.8 par exemple sont parfaits pour capturer un maximum de lumière et réussir vos photos de nuit.

Un appareil avec stabilisateur et un trépied

La photographie de nuit nécessite aussi d’utiliser des temps de pose adaptés, à savoir relativement longs (vitesse d’obturation lente). Or, plus le temps de pose est long, plus vous risquez de bouger et de créer du flou au sein de votre image. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser un objectif stabilisé. Pour les vitesses d’obturation les plus lentes vous devez impérativement poser votre appareil photo sur une surface plane et stable ou mieux encore sur un trépied que vous pourrez régler et positionner à votre guise.

Mais aussi :

Quelques petit plus pour réussir vos photos de nuit :

– Un déclencheur à distance / une télécommande : ce dernier vous permettra de déclencher la prise de vue à distance et ainsi d’éviter tout mouvement de l’appareil photo lorsque vous appuierez sur le déclencheur. Cet accessoire est surtout utile si vous réaliser des photos de nuit avec un temps de pose long.

A défaut, vous pouvez aussi utiliser le retardateur de votre appareil photo

– Une batterie de secours : prendre des photos avec un temps de pose long sollicitera beaucoup la batterie de votre appareil photo. Ajoutez à cela la fraicheur de la nuit, et votre niveau de charge s’en fera ressentir ! Un conseil donc, rechargez bien votre batterie avant vos sorties nocturnes et prévoyez-en toujours une seconde dans votre poche

Attention au Flash ! L’utilisation du flash détruirait toute l’ambiance nocturne… à proscrire donc !

Conseils techniques pour réussir vos photos de nuit

conseils réussir photo de nuit

Vous l’aurez compris, réussir ses photos de nuit revient à savoir jongler entre les réglages afin de trouver un juste équilibre. L’idée est toujours de compenser le manque de lumière, de faire en sorte d’en capturer la juste dose pour réussir le cliché que vous souhaitez.

Alors, comment compenser le manque de lumière ? En réglant les trois paramètres de base évoqués précédemment : l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

Vous devez agir sur ces trois réglages en cherchant à :

  • Augmenter l’ouverture: plus votre diaphragme est ouvert plus la lumière est capturée. Vous devez donc utiliser de grandes ouvertures pour capturer des images de nuit.
  • Augmenter le temps de pose, en d’autres termes ralentir la vitesse d’obturation. Plus le temps de pose sera long, c’est-à-dire la vitesse lente, plus la lumière aura le temps d’arriver jusqu’au capteur. Ce paramètre est limité par la stabilité dont vous disposez, car plus le temps de pose est long plus vous risquez de bouger, le trépied prend ici toute sa valeur.
  • Augmenter la sensibilité ISO. Cela est plus ou moins possible selon votre appareil photo, certains gèrent mieux que d’autre une sensibilité élevée.

En jouant ainsi sur ces trois paramètres vous devez tâtonner jusqu’à trouver le résultat que vous souhaitez : la juste exposition, la juste profondeur de fond, la netteté, un bruit limité, etc.

Vous pouvez commencer par augmenter la sensibilité ISO. Prenez des clichés au fur et à mesure de cette augmentation afin de trouver le maximum acceptable pour vous (à partir de quand le bruit commence-t-il à apparaître ?).

Ensuite, vous pouvez utiliser les modes semi-automatiques ou le mode manuel présents sur tous les appareils photos Reflex et Hybride :

– AV, mode priorité ouverte : vous réglez l’ouverture du diaphragme, votre appareil photo se charge de régler la vitesse en conséquence. Commencez par de grandes ouvertures (petit chiffre !), et baissez au fur et à mesure tout en faisant des tests.

– Tv, mode priorité vitesse : cette fois-ci vous réglez la vitesse d’obturation et votre appareil prend en main l’ouverture. Commencez avec la vitesse minimale et faîtes des essais. L’objectif est de trouver le temps de pose idéal pour faire entrer une juste luminosité, tout en évitant les flous (surtout si vous n’avez pas de trépied !).

– M, le mode manuel : Vous devez ici tout régler par vous-même. Ce mode n’est pas conseillé si vous ne le maîtrisez pas totalement. Il est souvent préférable de shooter en mode semi-automatique afin de pouvoir garder un peu de concentration et d’imagination pour réussir la composition de vos photos de nuit !

Light painting et autres astuces pour des photos de nuit originales

light painting photo de nuit

Prendre des photos de nuit vous permettra de découvrir un nouvel univers photographique où l’inspiration et les possibilités d’être créatif ne manquent pas. Voici quelques trucs et astuces pour réaliser des photos de nuits réussies.

Le light painting

Qu’est-ce-que c’est ? Faire du light painting signifie tout simplement peindre avec la lumière, rien que ça !

Comment ça se passe ?

De nuit, choisissez une zone très sombre. Réglez la vitesse d’obturation sur un temps de pose long, plus de 30 secondes, ouvrez le diaphragme en conséquence, et posez votre appareil photo sur un trépied.

Ensuite, placez le cadre, à une juste distance, et munissez-vous d’une touche de lumière : petite lampe led, la torche de votre téléphone portable, ou tout ce que vous avez-vous permettant de diffuser une lumière en continue. Vous pouvez également utiliser des sources de lumières colorées.

C’est alors que la télécommande ou le retardateur entre en jeu : déclenchez à distance la photo, le temps des 30 secondes, la lumière à la main pointée vers l’appareil faisant office de stylo, écrivez ou dessinez ce que vous souhaitez comme si un grand tableau imaginaire se dressait devant vous. La lumière au bout de votre mouvement est capturée comme s’il s’agissait de traits de peinture, c’est magique.

Attention, pour ne pas apparaitre tel un fantôme flou divaguant entre les formes lumineuses, vous devez toujours être en mouvement !

N’hésitez pas à faire de grands gestes pour que le résultat soit lisible. Enfin, si votre lumière est trop forte, vous devrez réaliser le même exercice en vous plaçant dos à votre appareil photo. La lumière ne sera pas pointée directement vers l’objectif et cela évitera de « brûler » votre cliché, c’est-à-dire de faire entrer trop de lumière et d’obtenir une photo trop blanche.

Et voilà, à vous de jouer !

Jouez avec les lumières des paysages urbain

La ville offre de nombreuses lumières qui ne demandent qu’à être capturées, c’est un véritable terrain de jeu pour tout photographe de nuit.

Apprenez à les repérer et à jouer avec : les lumières au sol, les lumières en hauteur, celles qui se diffusent à travers les branches d’un arbre, les vitrines de magasins, les néons qui flashent, les lumières tamisées orangées de vieux lampadaires, les trainées blanches, jaunes ou rouges des phares de voiture, etc.

Photographiez pendant l’heure bleue

Certaines heures sont plus propices à la photographie de nuit. L’heure bleue par exemple, celle qui suit tout juste le couché de soleil, est idéale. Elle bénéficie encore d’une luminosité naturelle très intéressante, car avant de virer au noir le ciel se colore d’un bleu intense et profond pendant plusieurs dizaines de minutes.

Utilisez l’eau et les reflets

De nuit, les reflets des lumières sur l’eau sont très esthétiques (lampadaires, bâtiments, lune, etc.). Ils offriront une belle palette de couleurs et apporteront un jeu de textures à votre cliché.

Réalisez de beaux flous

Comme expliqué précédemment, avec un temps de pose long, le risque est le flou. Or ce flou peut aussi s’avérer très artistique ! Vous pouvez capturer un véhicule en mouvement par exemple, ce dernier disparaitra au profit d’une étrange trainée de lumière plus ou moins floue.

Utilisez le Noir & Blanc

N’hésitez pas à prendre vos photos de nuit en noir et blanc, vous intensifierez ainsi vos clichés. En effet une scène urbaine quasi déserte capturée de nuit en noir et blanc pourra vous faire frémir comme si elle s’échappait d’un vieux polar faisant froid dans le dos

Optimiser vos photos en les développant (post-traitement)

Enfin, que ce soit suite à une sortie photo de nuit comme de jour, n’hésitez pas à développer vos images. Ajustez vos clichés en y appliquant un post-traitement de base à l’aide de votre logiciel de retouche photo préféré  (Découvrez notre article « Quel logiciel de retouche photo choisir ? » )

photographie photo de nuit

Les nuits sont plus longues en ce moment, profitez-en ! L’automne et l’hiver sont des saisons idéales pour vous lancer dans la photographie de nuit, à vous de jouer ! Et une fois que vous avez pris de belles photos de nuit, n’oubliez pas de les faire imprimer avec myposter ! Découvrez pour cela tous nos produits dès maintenant !

Profitez de super promos sur notre site !